ANHA

La maladie de von Willebrand (MVW) est le type le plus courant de trouble de la coagulation. Les personnes atteintes de la maladie de von Willebrand ont un problème avec une protéine dans leur sang appelée facteur de von Willebrand (FVW) qui aide à contrôler les saignements. Lorsqu’un vaisseau sanguin est blessé et qu’un saignement se produit, le FVW aide les cellules du sang, appelées plaquettes, à s’agglutiner et à former un caillot pour arrêter le saignement. Les personnes atteintes de la maladie de von Willebrand n’ont pas suffisamment de FVW ou celui-ci ne fonctionne pas comme il le devrait. Il faut plus de temps pour que le sang coagule et que le saignement s’arrête.

La maladie de von Willebrand est généralement moins grave que les autres troubles de la coagulation. De nombreuses personnes atteintes de la maladie de von Willebrand peuvent ne pas savoir qu’elles en sont atteintes parce que leurs symptômes de saignement sont très légers. Pour la plupart des personnes atteintes de la maladie de von Willebrand, le trouble perturbe peu ou pas du tout leur vie, sauf en cas de blessure grave ou de chirurgie. Cependant, toutes les formes de la maladie de von Willebrand peuvent entraîner des problèmes de saignement.

On estime que jusqu’à 1 % de la population mondiale souffre de la maladie de von Willebrand, mais comme de nombreuses personnes ne présentent que des symptômes très légers, seul un petit nombre d’entre elles savent qu’elles en sont atteintes. Des recherches ont montré que jusqu’à 9 personnes sur 10 atteintes de la maladie de von Willebrand n’ont pas été diagnostiquées.