ANHA

La maladie de von Willebrand est généralement héréditaire. Elle est transmise par les gènes de l’un ou l’autre parent à un enfant de l’un ou l’autre sexe. Parfois, il existe des antécédents familiaux de problèmes de saignement, mais les symptômes de la maladie de von Willebrand peuvent varier considérablement au sein d’une même famille. Parfois, la maladie de von Willebrand est due à une modification spontanée du gène de la maladie de von Willebrand avant la naissance du bébé.

La maladie de von Willebrand de types 1 et 2 est habituellement transmise selon un modèle dit ” dominant “. Cela signifie qu’un parent atteint de la maladie de von Willebrand a une chance sur deux (50 %) de transmettre le gène de la maladie à chacun de ses enfants.

La maladie de von Willebrand de type 3, par contre, est habituellement transmise selon un modèle ” récessif “. Ce type se produit lorsque l’enfant hérite du gène de ses deux parents. Même si les deux parents présentent des symptômes légers ou n’en présentent pas du tout, leurs enfants peuvent être gravement atteints.