ANHA

Les signes de l’hémophilie A et B sont les mêmes :

  • De grosses ecchymoses
  • Saignement dans les muscles et les articulations
  • Saignement spontané (saignement soudain à l’intérieur du corps sans raison précise)
  • Saignement prolongé après une coupure, l’extraction d’une dent ou une intervention chirurgicale
  •  Saignement prolongé après un accident, en particulier après une blessure à la tête.

Un saignement dans une articulation ou un muscle provoque

  • Une douleur ou une “drôle de sensation”.
  • Un gonflement
  • Une douleur et une raideur
  • Des difficultés à utiliser une articulation ou un muscle

Certains des symptômes suivants peuvent s’observer chez une personne qui manifeste une hémorragie au cerveau.

  • Maux de tête persistants ou s’intensifiant
  • Vomissements répétés
  • Somnolence ou comportement inhabituel
  • Faiblesse ou maladresse subite d’un bras ou d’une jambe
  • Raideur du cou ou douleur à la mobilisation du cou
  • Vision double
  • Strabisme (yeux croches)
  • Perte d’équilibre à la marche ou manque de coordination
  • Convulsions ou contractions spasmodiques des membres

Tout saignement affectant une zone vitale est grave. En voici quelques exemples importants :

  • Maux de tête persistants ou s’intensifiant
  • un saignement à la région du cou, à la gorge ou à la langue (qui pourrait obstruer les voies respiratoires);
  • un saignement du muscle psoas iliaque, au niveau du bassin (qui pourrait comprimer d’importants nerfs de la jambe);
  • un saignement à l’avant-bras ou au mollet (qui pourrait comprimer d’importants nerfs de la main ou du pied);
  • un saignement dans les articulations, surtout aux genoux, aux chevilles et aux coudes (les saignements articulaires à répétition peuvent entraîner une réduction de l’amplitude de mouvements, une fonte musculaire et la destruction des articulations elles-mêmes).

Si elle n’est pas traitée, l’hémorragie dans une articulation se poursuit pendant des jours et voici ce qui se produit.

  • Le premier signe est une sensation de compression relativement indolore au niveau de l’articulation. Au toucher, l’articulation semble un peu gonflée.
  • À mesure que les heures passent, l’articulation devient chaude au toucher, le patient éprouve de la douleur à la flexion ou à l’extension complète. Il devient difficile de faire supporter un poids à l’articulation. À ce moment, on note une enflure apparente.
  • À mesure que le saignement se poursuit et que l’enflure augmente, l’articulation ne peut plus bouger. Elle devient fixe, dans une position légèrement fléchie, pour tenter de soulager quelque peu la pression interne. À ce moment, la douleur peut devenir intolérable.
  • Le saignement ralentit après quelques jours lorsque l’articulation est si gonflée de sang que la pression à l’intérieur de la cavité articulaire est égale à la pression interne des vaisseaux sanguins lésés. Lentement, le saignement cesse et le long processus d’absorption du sang qui se trouve dans la cavité articulaire commence.

Après plusieurs hémorragies de ce genre, l’atteinte articulaire est irréversible.