ANHA

De nombreuses personnes atteintes de la maladie de von Willebrand ne présentent que peu ou pas de symptômes. Les personnes atteintes de la maladie de von Willebrand plus grave peuvent présenter davantage de problèmes de saignement. Les symptômes peuvent également changer avec le temps. Parfois, la maladie de von Willebrand n’est découverte qu’en cas de saignement abondant après un accident grave ou une intervention dentaire ou chirurgicale.

Voici les principaux symptômes de la maladie de von Willebrand :

  • Ecchymoses au moindre choc
  • Saignements du nez et des gencives
  • Saignements prolongés après des coupures superficielles
  • Saignements des gencives chez l’enfant dont une dent tombe ou lors d’extractions dentaires
  • Saignements menstruels abondants ou prolongés appelés ménorragie

Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à présenter des symptômes de la maladie de von Willebrand. Les femmes atteintes de la maladie de von Willebrand ont souvent des saignements plus abondants ou plus longs que la normale pendant les menstruations et après l’accouchement. Certaines femmes atteintes de la maladie de von Willebrand ont des douleurs menstruelles importantes ou des menstruations irrégulières.

Le groupe sanguin peut jouer un rôle. Les personnes du groupe sanguin O ont souvent des taux de FVW plus faibles que les personnes des groupes A, B et AB. Cela signifie que les personnes atteintes de la maladie de von Willebrand et du groupe sanguin O peuvent avoir plus de problèmes de saignement.

Non. Les symptômes de la maladie de von Willebrand varient beaucoup d’une personne à l’autre. Les membres d’une même famille peuvent manifester des symptômes différents.

Le type de maladie de von Willebrand influe également sur la gravité des symptômes.

Les symptômes de la maladie de von Willebrand de type 1 sont en général très bénins. Par contre, une personne qui présente une maladie de von Willebrand de type 1 peut manifester des épisodes hémorragiques graves.

Les symptômes de la maladie de von Willebrand de type 2 sont modérés.

Ceux de la maladie de type 3 sont plus graves.

Les gens atteints de la maladie de von Willebrand de type 3 peuvent présenter des hémorragies dans leurs muscles et leurs articulations, parfois sans même qu’ils aient subi le moindre choc.

En outre, parce qu’elles ont leurs règles et parce qu’elles accouchent, les femmes ont tendance à présenter plus de symptômes que les hommes.

Menstruations

Les femmes atteintes de la maladie de von Willebrand ont tendance à présenter plus de symptômes que les hommes en raison des menstruations et des accouchements. Les filles peuvent avoir des saignements particulièrement abondants lorsqu’elles commencent à avoir leurs règles. Les femmes atteintes de la maladie de von Willebrand ont souvent un flux menstruel plus abondant et/ou plus long. Ce flux menstruel plus abondant peut provoquer une anémie (faible taux de fer dans le sang, ce qui entraîne une faiblesse et une fatigue). Les femmes atteintes de la maladie de von Willebrand doivent être examinées régulièrement pour dépister l’anémie.

Qu’est-ce qu’un saignement ” excessif ” ?

Chaque femme est différente, et ce qui est considéré comme ” normal ” pour une femme peut être ” excessif ” pour une autre. La quantité moyenne de sang perdue pendant une période ” normale ” est de 30 à 40 ml. Une perte de sang de 80 ml ou plus est considérée comme importante.

Bien entendu, la quantité de sang perdue peut être difficile à mesurer. Si vous pensez souffrir de saignements excessifs, remplissez le tableau d’évaluation lors de vos prochaines règles. Ce tableau n’est qu’un guide, mais il peut être un outil utile pour vous et votre médecin lors de l’évaluation de votre flux menstruel.

Grossesse / accouchement

Une femme atteinte de la maladie de von Willebrand devrait consulter un obstétricien dès qu’elle soupçonne qu’elle est enceinte. L’obstétricien devrait collaborer avec un centre de traitement des troubles de la coagulation afin de fournir les meilleurs soins possibles pendant la grossesse et l’accouchement. Pendant la grossesse, les femmes connaissent une augmentation des taux de VWF et de FVIII. Cela permet une meilleure protection contre les saignements pendant l’accouchement. Cependant, après l’accouchement, ces taux de facteurs de coagulation chutent rapidement et les saignements peuvent se poursuivre plus longtemps que la normale.

Ménopause

Les femmes atteintes de la maladie de von Willebrand qui entrent en ménopause (fin des menstruations, généralement entre 45 et 50 ans) courent un risque accru de saignements imprévisibles et abondants. Il est important pour une femme atteinte de la maladie de von Willebrand de maintenir une relation solide avec son gynécologue à l’approche de la ménopause.